roadmap

Comment faire une roadmap 1/5 : Une roadmap c’est quoi ?

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

En tant que responsable d’équipe de développements (Directeur ou VP Engineering pour faire chic et bien ronflant), j’ai souvent dû participer à un exercice assez commun et nécessaire chez les éditeurs de logiciels : la construction de la roadmap (ou feuille de route en français, une fois n’est pas coutume…)

Cette série d’articles couvre les questions classiques des outils, du contenu, de la manière de chiffrer et des conséquences sur vos équipes et surtout votre budget que cela a bien souvent. Faire une roadmap est un exercice périlleux mais passionnant : il est important de garder en tête que les feuilles de route sont comme les plans selon la formule attribuée à Dwight D. Eisenhower :

Plans are useless, planning is everything

Cette maxime a quand même été attribuée à la personne en charge de l’entreprise militaire la plus extraordinaire du siècle passé voire de l’humanité, non seulement par ses conséquences politiques ou militaires mais surtout par la coordination, la préparation et la réussite ne serait-ce que logistique de ce genre d’entreprise…

Que dit-il en substance : les plans de ne servent à rien mais planifier est capital.

Souvenez-vous qu’en anglais, la forme to be + verbe avec « ing » que nous avons tous appris au collège, signifie, au présent, être en train de : les plans ne servent à rien car rien ne va se passer comme prévu par les plans, mais par contre, prendre l’habitude de planifier régulièrement est capitale : cela permet de préparer les équipes à travailler ensemble, remettre en cause les plans, les réévaluer en fonction de nouvelles données du terrain. Rien ne s’est passé 100% comme prévu lors du débarquement du 06/06/1944 : mais la longue et intense préparation a permis aux équipes de s’adapter…

Une roadmap c’est quoi ?

C’est tout simplement une liste de choses à faire avec des jalons qui positionnent la réalisation de ces choses à faire dans le temps. Comme les choses à faire nécessitent de l’énergie, il faut également les budgéter / les évaluer.

C’est donc, si vous le souhaitez, tout d’abord, un fichier Excel avec des lignes sur les choses à faire qu’on essaye de chiffrer avec son équipe pour exprimer collectivement à quelle date les choses seront faites.

A priori, rien de plus simple 😊 Pour ceux que cela intéresse, il existe pas mal d’outils sur le marché pour essayer de résoudre ce problème : Aha.com par exemple ou Anaplan.com (Je déconseille pour ma part MS Project, n’ayant jamais réussi à m’y faire et pourtant j’insiste à chaque nouvelle version…). Pourquoi se casser la tête me direz-vous à prendre un outil pour faire cela ?

Vous pouvez prendre un de ces outils ou bien rester avec votre fichier Excel : pour ma part, je cherche encore l’outil de mes rêves pour ce genre d’exercices donc je me contente d’Excel en essayant de me satisfaire des contraintes qu’il m’impose.

Les éléments clés d’une roadmap

Maintenant que nous avons éclairci le rôle d’une roadmap, voici les points clés à prendre en compte lorsqu’on définit la roadmap d’un produit :

  • Les choses à faire
  • Le chiffrage des choses à faire
  • La capacité de l’équipe à faire les choses demandées
  • Le temps pour faire l’exercice de roadmap
  • Le public auquel est destiné la roadmap

 

Restez à l’écoute ! J’aborderai ces sujets un par un dans les articles à suivre.

A lire aussi :

Comment faire une roadmap 2/5 : pour qui et pour quand ?

Comment faire une roadmap 3/5 : La capacité de l’équipe c’est quoi ?

Comment faire une roadmap 4/5 : Comment évaluer la roadmap ?

Comment faire une roadmap 5/5 : J’ai fait une roadmap et après ?

A propos de l’auteur : Benoît Fillon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *