digital nomad-guide complet-2021

Comment devenir digital nomad en 2021 :
le guide complet

Vous rêvez de fermer la porte de l’open space, et de voyager quand bon vous semble tout en travaillant pour vous assurer des revenus réguliers ? Bonne nouvelle : grâce à Gmail, Skype, Hangout et toutes les formes de Cloud disponibles aujourd’hui, votre travail n’a plus nécessairement lieu là où se trouve votre bureau.

Le nomadisme digital a définitivement le vent en poupe, et la tendance ne pourra que se confirmer au cours des années à venir.  Si le statut de travailleur-voyageur vous met l’eau à la bouche, découvrez tout de suite comment devenir digital nomad en 2021 !

Digital nomad : kezako ?

Le concept de nomadisme digital a énormément évolué au cours des 10 dernières années. Désignant à l’origine une catégorie d’actifs relativement marginale, ce terme s’étend aujourd’hui aussi bien aux freelances qu’aux salariés, entrepreneurs ou start-uppers en quête d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Par définition, un digital nomad n’a besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet pour exercer son emploi. Ce nomade 2.0  jouit d’une liberté géographique totale car son lieu de travail est indépendant de son lieu de vie, ce qui lui permet de voyager de façon permanente ou semi-continue. Certains nomades digitaux profitent de ce mode de vie pour découvrir de nouveaux horizons en solitaire ou voyager à travers le monde en famille.

D’autres ciblent les pays à faible niveau de vie où ils peuvent vivre confortablement avec des revenus générés en ligne, ou économiser de l’argent pour leurs futurs projets. L’amélioration des technologies mobiles, l’essor des compagnies aériennes low cost et l’augmentation considérable des jobs en freelance ont joué un rôle déterminant dans le boom du nomadisme numérique.

Ce choix de vie concerne majoritairement les travailleurs autonomes, et il s’agit d’ailleurs d’une option tout à fait envisageable pour un développeur. Le concept devrait néanmoins s’ouvrir plus largement aux salariés au cours des prochains mois. En effet, les expériences de collaboration en télétravail menées lors de la crise sanitaire de 2020 se sont avérées plutôt concluantes pour les entreprises, et ont accru leur intérêt pour les remote workers.

Selon Fabrice Dubesset, nomade digital depuis 10 ans et auteur du livre Libre d’être digital nomad, travailler en voyageant est une option tout à fait envisageable pour un développeur.  Ce métier figure d’ailleurs parmi les premiers métiers associés au nomadisme digital !

3 qualités indispensables du digital nomad

qualites indispensables pour devenir digital nomad

Devenir travailleur nomade requiert certaines aptitudes qu’il est indispensable de cultiver si vous n’en êtes pas naturellement pourvu !

L’autodiscipline

Confronté quotidiennement aux richesses du monde qui l’entoure, le digital nomad a mille et une raisons de succomber à la distraction ! Travailler en voyageant demande donc de s’astreindre à une discipline rigoureuse, au risque de perdre rapidement sa source de revenus.

Sans collègues ni supérieur hiérarchique pour insuffler une dynamique de travail, vous ne pouvez compter que sur vous-même pour garder le rythme et vous motiver. Définir son propre cadre de travail, avoir des horaires fixes et s’imposer des deadlines non négociables permettent de ne pas dévier de ses objectifs et de conserver sa productivité.

L’organisation

La capacité à s’organiser est primordiale pour tout nomade digital. Professionnellement, vous devez gérer votre clientèle (ou vos supérieurs hiérarchiques), aménager votre emploi du temps, tenir vos délais pour pouvoir enchaîner les missions au rythme qui vous convient. Mieux vaut toujours prévoir une marge de sécurité, afin de pouvoir vous retourner en cas d’imprévu !

Cette qualité s’avère tout aussi essentielle pour planifier votre périple et éviter de nombreux désagréments… Si vous n’êtes pas né avec le gène de l’organisation, pas de panique : il existe de nombreux outils pour s’organiser efficacement. Utilisez Google agenda pour gérer votre calendrier en tenant compte du décalage horaire, Trello, Notion ou Evernote pour créer vos to-do lists et organiser des tâches collaboratives.

La flexibilité

Si vous rencontrez déjà trop d’imprévus dans votre quotidien de sédentaire, alors la vie de nomade digital n’est sans doute pas faite pour vous ! En choisissant de devenir travailleur-voyageur, vous devez accepter de perdre le contrôle sur certains éléments indépendants de votre volonté… Logement indisponible, panne d’internet, vol annulé : tenez-vous prêt à souvent changer de plan à la dernière minute. Une bonne capacité d’adaptation en toutes circonstances est indispensable !

C’est le revers de la médaille du nomadisme digital: l’infinie liberté qu’offre ce mode de vie induit automatiquement une bonne dose d’insécurité. Savoir gérer l’inconnu et accueillir sans stress les situations imprévues est donc une aptitude indispensable pour qui choisit la voie du nomadisme 2.0 !

Pour Fabrice Dubesset la capacité à gérer l’insécurité est essentielle lorsque que l’on choisit ce mode de vie. Que ce soit au niveau géographique ou financier, l’instabilité est une variable à prendre en compte absolument si vous envisagez de sauter le pas…

Attention aux idées reçues !

Nourris par les publications mirobolantes sur les réseaux sociaux, les fantasmes sont nombreux autour du nomadisme digital ! Petit tour de table des clichés les plus courants…

Les nomades digitaux sont toujours en vacances

Les millions de publications Instagram comportant le #digitalnomad le confirment : la vie de nomade digital comporte son lot de découvertes culinaires incroyables, de plages paradisiaques et de siestes à l’ombre des cocotiers. Pourtant, les travailleurs numériques ne sont pas d’éternels vacanciers, loin de là ! Ce sont simplement des individus qui organisent leur temps de travail de manière à profiter pleinement de leur environnement géographique et culturel.

Les nomades digitaux sont toujours en vadrouille

C’est vrai, certains travailleurs-voyageurs sont des backpackers invétérés, qui passent d’un avion à l’autre et multiplient les sauts de puce entre les capitales du monde entier. Soyons réaliste, changer de domicile sans arrêt peut constituer un frein réel à votre efficacité, car de nombreuses questions pratiques émergent immanquablement à chaque nouvelle installation.

Pour cette raison, la plupart des digital nomads privilégient au contraire le slow travel, afin de découvrir tranquillement leur nouvel environnement tout en conservant un rythme de travail suffisamment productif. Élire domicile pour plusieurs mois dans une même zone géographique constitue d’ailleurs une excellente alternative pour les personnes souhaitant tenter l’aventure digital nomad en famille.

Les nomades digitaux ont une vie sociale trépidante

Certes, les nombreux groupes dédiés aux nomades digitaux sur les réseaux sociaux permettent de faire des rencontres et, parfois, tisser des liens durables. Mais pour être productif, le travailleur digital travaille bien souvent de chez lui et peut souffrir de cet isolement, surtout s’il travaille en horaires décalés avec des collègues à l’autre
bout du monde !

Les ressources destinées aux digital nomads

Podcast, blogs, plateformes diverses et variées : il existe une foule de ressources destinées à aider les apprentis nomades à réaliser leur projet.

Les podcasts

Les groupes Facebook

Ils permettent aux travailleurs-voyageurs de ne pas être seuls, et de rencontrer leurs homologues lors d’évènements réguliers ou ponctuels, quelle que soit leur zone géographique :

Les événements

Ils réunissent des digital nomads du monde entier durant plusieurs jours dans le but d’échanger, d’enrichir son réseau mais également de se former au cours d’ateliers et de conférences.

Trouver un job de digital nomad

Plusieurs plateformes mettent en relation les freelancers et leurs potentiels clients. Créez un profil attractif et détaillé pour trouver rapidement des contrats en télétravail !

Trouver un logement de digital nomad

Si le site Airbnb a longtemps fait le bonheur des travailleurs nomades (et vice-versa), des sites dédiés ont vu le jour ces dernières années et proposent des services de colocation destinés aux remote workers . Leur intérêt est double: ne jamais se sentir seul, et partager les frais de logement !

Trouver un espace de coworking

Il n’est pas toujours facile de travailler seul lorsqu’on est travailleur nomade. Les espaces de coworking présentent de nombreux avantages pour disposer d’un espace de travail équipé. Être sûr de bénéficier d’une connexion internet fonctionnelle et d’un lieu propice à la concentration peut s’avérer précieux. Surtout, les bureaux partagés permettent de rompre l’isolement et d’échanger avec d’autres travailleurs du web. De nombreuses rencontres inspirantes viennent enrichir le réseau professionnel et apportent une vraie dynamique dans le quotidien solitaire du digital nomad.

Les plateformes et applications suivantes devraient vous aider à trouver un lieu de coworking où que vous soyez :

Travailler en voyageant : questions pratiques

https://skillvalue.com/wp-content/uploads/sites/10/2021/01/digital-nomad-questions-pratiques.png

Comment calculer un budget de digital nomad ?

Bâtir un budget prévisionnel ne s’improvise pas. Avant de vous lancer dans de savants calculs au petit bonheur la chance, réfléchissez au mode de vie que vous aimeriez avoir, en tenant compte des destinations que vous souhaitez visiter. Renseignez-vous sur le coût de la vie dans les pays que vous avez sélectionnés puis calculez votre budget mensuel, en incluant les imprévus. Prévoyez large: tous vos frais doivent être pris en compte. Si vous ajoutez 30% à cette somme, vous obtiendrez une idée du chiffre d’affaires mensuel que vous devez réaliser.

Comment choisir une bonne assurance voyage ?

Vous cherchez le dépaysement, l’aventure, les sensations fortes ? Même sans avoir une âme d’Indiana Jones, personne n’est à l’abri d’un accident. Et si vous n’êtes pas correctement assuré, une chute de scooter ou un rapatriement sanitaire peuvent vous coûter plusieurs milliers d’euros !

Il existe plusieurs options d’assurance pour voyager sereinement, qui dépendent de nombreux facteurs. Votre assurance maladie, mutuelle ou carte bancaire vous couvrent peut-être durant vos séjours à l’étranger.

Si ce n’est pas le cas, vérifiez les points suivants avant de souscrire à une assurance pour nomade digital :

  • Le rapatriement sanitaire est-il inclu dans les garanties ?
  • Maladie, pharmacie, grossesse, hospitalisation, chirurgie, transport en ambulance etc. : Quels frais médicaux sont pris en charge ?
  • Certaines activités sportives sont considérées “à risque” (plongée, surf, parapente, sports d’hiver, etc.). Si vous comptez les pratiquer, vérifiez leur niveau de prise en charge sur le contrat d’assurance.
  • La garantie de responsabilité civile est essentielle. Vous devez être couvert en cas de dommage corporel ou matériel fait à autrui à l’étranger.
  • Si vous prévoyez de voyager en avion, penchez-vous sur les options d’indemnisation et d’assistance en cas de vols annulés ou retardés.
  • Avez-vous du matériel informatique, des équipements électroniques ou des objets de valeur à assurer ? Dans ce cas, renseignez-vous sur les franchises et plafonds de remboursement.
  • Quels sont les délais de remboursement pour chaque clause du contrat ?

Comment sélectionner la meilleure banque pour votre projet ?

Que ce soit pour vos transferts ou vos retraits d’argent, les frais bancaires à l’étranger peuvent vite s’avérer très coûteux si vous conservez vos moyens de paiement traditionnels. Les banques en ligne, néo banques mais aussi certaines grandes banques proposent des solutions bancaires pour nomades digitaux très intéressantes, comprenant :

  • une ouverture de compte facilitée et sans conditions de revenus ;
  • une carte VISA ou MASTERCARD pour vos retraits courants ;
  • la gestion directe via application mobile ;
  • un compte en plusieurs devises (EUR, USD, GBP, AUD etc.) ;
  • des taux de change intéressants ;
  • peu ou pas de frais bancaires.

Certaines de ces banques ont particulièrement la côte auprès des technomades :

  • N26, basée en Allemagne
  • Revolut, basée au Royaume-Uni
  • Bunq, basée aux Pays-Bas
  • Neat, basée à Hong-Kong

Comment préparer l’équipement adéquat ?

Si vous êtes freelance ou salarié en télétravail, vous possédez certainement déjà chez vous tout l’équipement nécessaire pour assurer votre gagne-pain et vous pourriez être tenté de faire avec ce que vous avez sous la main. Les contraintes sont cependant bien différentes si vous décidez d’exercer votre travail en voyageant : il vous faudra penser votre matériel différemment.

Le choix de votre équipement sera évidemment influencé par le type d’activité que vous exercez mais aussi par le type de voyage que vous envisagez d’entreprendre ! Avez-vous décidé de partir en backpacker et de loger en auberge de jeunesse ? De faire le tour du monde en voilier ?

De partir en famille pour un voyage slowmade en hébergement privé ? Ces différents paramètres vous permettront de déterminer quelles sont vos contraintes en termes de :

  • solidité et résistance
  • consommation d’énergie
  • gain de poids et de place

N’oubliez pas de télécharger un bon VPN (Virtual Private Network) avant de partir, car internet est soumis à la censure dans de nombreux pays du globe.

Avoir un numéro de téléphone virtuel (GoogleVoice, Skype etc.) ainsi qu’une messagerie sécurisée (MySudo par exemple) peut également s’avérer très pratique.

2021 : l’année du nomad digital visa ?

Il y a encore quelques années, les travailleurs numériques voyageaient et résidaient à l’étranger sur la base de visas touristiques. Un système D assez contraignant puisqu’impliquant de sortir du pays au bout de 30 à 90 jours ! Dernièrement, de nombreux gouvernements ont réalisé le potentiel économique du nomadisme digital pour les économies locales, notamment pour les pays sévèrement touchés par la crise de la Covid 19.

Plusieurs Etats proposent désormais un visa spécifique pour les travailleurs digitaux, qu’ils soient indépendants ou salariés. L’objectif : encourager les séjours plus longs sur le territoire et encourager le slow travel. Attention, les conditions d’obtention et les coûts varient considérablement entre les pays !

Quelle fiscalité pour les nomades digitaux ?

La fiscalité internationale est un sujet très complexe, et chaque situation doit être analysée singulièrement. En théorie, tout individu est soumis à l’impôt du pays dans lequel il possède sa résidence fiscale. Pour la France, la résidence fiscal est déterminée par 4 critères, selon l’article 4B du Code Général des Impôts :

  • lieu du foyer;
  • lieu du séjour principal;
  • lieu d’exercice d’une activité professionnelle;
  • lieu du centre des intérêts économiques.

Changer de résidence tout au long de l’année ne vous exemptera donc pas de vos obligations fiscales si votre société est domiciliée sur le territoire français ! Vous pourriez même être amené à payer deux fois l’impôt sur le revenu, si vous êtes reconnu résident fiscal dans 2 pays différents.

Cependant, même s’il n’existe pas de système fiscal harmonisé à l’échelle mondiale, de très nombreuses conventions bilatérales ont été mises en place afin d’éviter la double imposition. De plus, le boom du digital nomadisme a incité de nombreux pays à créer un statut fiscal avantageux pour les nomades digitaux : c’est le cas de la Grèce, qui propose aux travailleurs numériques étrangers une exonération d’impôts sur 50% de leurs revenus salariaux!

Covid et nomadisme digital : frein ou opportunité ?

La Covid 19 a clairement impacté le mode de vie des travailleurs du monde entier, et les nomades digitaux ne sont pas en reste. Pour le meilleur ou pour le pire ?
Une liberté géographique et sociale limitée.

Difficile de se projeter dans un avenir de globe-trotter en temps de crise sanitaire mondiale ! Frontières fermées, vols limités, déplacements internationaux compliqués : la pandémie a sérieusement mis à mal les projets de voyage des travailleurs numériques. À l’heure de la Covid 19, les technomades doivent faire preuve de toujours plus de flexibilité pour s’adapter aux mesures sanitaires en vigueur.

Les voyageurs sont soumis à une veille constante des conditions d’accès aux destinations de leur choix, et doivent absolument avoir un plan de repli fiable sous peine de se trouver enfermés dans un pays pour cause d’urgence sanitaire. En outre, des périodes de quarantaine et de confinement très strictes ont été imposées au sein des destinations les plus populaires chez les digital nomads. L’annulation des évènements et regroupements communautaires, et la limitation drastique des contacts sociaux découlent directement de cette situation inédite, et pourraient se répéter dans les mois à venir.

La crise sanitaire impacte davantage les backpackers que les nomades digitaux, selon Fabrice Dubesset : d’un point de vue pratique, la contrainte d’une éventuelle quarantaine à l’arrivée n’est pas forcément problématique pour le nomade digital qui vient pour travailler…

Une nouvelle vision du nomadisme digital

Jadis considéré comme marginal, le télétravail a gagné du terrain durant cette crise sanitaire et s’est imposé comme une alternative fonctionnelle pour les employeurs et les salariés. Cette nouvelle donne devrait changer le regard de la société sur le nomadisme digital, et en démocratiser la pratique ! De plus, l’arrêt brutal du tourisme de masse et ses conséquences économiques désastreuses ont fait progresser l’intérêt porté par de nombreux états à la population des travailleurs-voyageurs.

Favoriser le slow travel en accueillant davantage de nomades numériques pour engendrer des retombées économiques significatives au niveau local, c’est le pari lancé dernièrement par les gouvernements de plusieurs pays. Des mesures attractives d’ordre fiscal ou résidentiel seront mises en place pour 2021.

Êtes-vous fait pour la vie de digital nomad?

la vie du digital nomad

Cet article vous a donné envie de tenter l’aventure, et vous rêvez de devenir digital nomad pour de bon? Avant de tout plaquer pour faire le grand saut, voici quelques astuces pour tester vos aptitudes à travailler en voyageant !

Commencez à travailler en contexte de voyage

Pouvez-vous être productif en voyageant ? Faites ce test simple lors de courtes vacances, en organisant votre temps entre travail et découvertes. Cela vous aidera à évaluer votre degré d’efficacité en tant que travailleur nomade !

Adoptez un mode de vie minimaliste

Pour des raisons évidentes de coût et de logistique, les nomades digitaux sont habitués à voyager avec le strict minimum. Pour vous mettre en condition, rassemblez dans une seule valise ce que vous aimeriez emmener pour un long périple, et entraînez-vous à vivre pendant deux ou trois mois avec cette sélection d’objets essentiels.

Faites le point : est-ce que vous y êtes arrivé ? Avez-vous triché ? Est-ce que quelque chose vous a particulièrement manqué ? Pratiquer le minimalisme peut s’avérer libérateur pour certains, ou totalement angoissant pour d’autres. À vous de faire l’expérience !

Intégrez les communautés de nomades digitaux

Entrez en contact direct avec des personnes qui travaillent en voyageant pour échanger à propos du mode de vie nomade. Leurs conseils seront précieux pour mieux définir votre projet. Une fois en vadrouille, appartenir à une communauté vous aidera à lutter contre la solitude et à rester toujours motivé.

Vous êtes développeur ? Rejoignez dès à présent la communauté SkillValue pour décrocher votre prochain job remote et devenir digital nomad !

Article écrit par Sabine André